Mots-Clés ‘Martinique’

« Le Bataillon créole » (2013) de Raphaël Confiant

Samedi 21 décembre 2013

Tout récemment publié au Mercure de France, le dernier roman de Raphaël Confiant (né en 1951) fait partie des nombreuses œuvres qui, à quelques mois du centenaire du déclenchement du conflit, prennent pour cadre la Première Guerre mondiale. Il est ici question du « bataillon créole » composé d’Antillais et de Guyanais, recrutés pour combattre en Europe dès l’été 1914. On y croise quelques soldats français et allemands, mais on y côtoie surtout des Martiniquais de toutes origines, Indiens, noirs, métis, békés (blancs de Martinique) et métropolitains, le roman se déroulant pour un tiers en Europe et pour les deux autres tiers dans une petite ville de Martinique. Il est souvent difficile de s’y retrouver à cause d’une construction chorale un peu trop kaléidoscopique, mais la lecture procure cependant beaucoup de plaisir et en apprend beaucoup, tant sur l’histoire méconnue de ce bataillon créole que sur l’histoire de la Martinique et de la colonisation. Même si on a parfois du mal à distinguer les nombreux narrateurs, on est dans chaque chapitre immédiatement plongé à leurs côtés, qu’il s’agisse des tranchées de Verdun ou de la vie des parents de soldats, attendant en Martinique des nouvelles de leurs frères ou de leurs fils se battant aux Dardanelles et dans la Meuse. On peut donc trouver, dans ce roman, de quoi approfondir la première partie du programme de Terminale sur « Identité et diversité » qui concerne les métissages culturels, en particulier au sein des colonies. Et on peut aussi s’initier au créole martiniquais ou le découvrir, une petite partie des dialogues étant rédigés dans cette langue et, heureusement, traduits entre parenthèses en français.